14 qualités de mentor qui séparent le bien du grand


Les secrets de l’établissement de relations solides

Que vous soyez mentor, mentoré ou intéressé à vous impliquer dans ce type de relation, il est important de comprendre les qualités qui font un excellent mentor. Un mentor de haute qualité et motivé fait de l’expérience une entreprise gagnante pour toutes les personnes impliquées.

14 qualités de mentor qui séparent le bien du grand

Les grands mentors ne deviennent pas si accidentels. Il faut du temps pour identifier les qualités de mentor idéal et les développer dans vos propres relations mentor-mentoré. Intéressé à vous perfectionner? Voici quelques qualités essentielles de mentor à ajouter à votre liste.

  1. Volonté d’enseigner ce qu’ils savent.
  2. Peut écouter sans offrir de conseils non sollicités.
  3. Peut consacrer du temps à son horaire chargé.
  4. Peut faire preuve d’une attitude positive quelle que soit la situation.
  5. Désireux d’investir dans les autres.
  6. A le respect de leurs collègues.
  7. Peut motiver.
  8. Valorise les opinions des autres.
  9. Définit un exemple stellaire.
  10. Tient ses promesses.
  11. Peut fournir des expériences personnelles.
  12. Désir sincère d’être un mentor.
  13. Apprentissage des valeurs.
  14. Enthousiaste à propos du mentorat.

Explorons chaque trait en détail pour nous assurer que vous êtes bien préparé pour votre parcours de mentorat.

1. Volonté d’enseigner ce qu’ils savent

L’expérience est quelque chose que vous ne pouvez obtenir qu’avec le temps. Les mentors de qualité ont hâte de partager ce qu’ils ont appris au fil des ans. Quiconque possède des années de leadership ou d’expérience dans l’industrie regorge de connaissances utiles. Les mentors engagés ne gardent pas ces connaissances pour eux. Au contraire, ils enseignent et partagent volontiers pour aider les autres à apprendre de leur réussite.

Si vous êtes un mentor et que vous ne savez pas par où commencer à enseigner, revenez sur les parties de votre carrière que vous avez trouvées les plus intéressantes, passionnantes et stimulantes.

Ces histoires ont tendance à être remplies des leçons les plus percutantes.

Les mentors ne devraient pas non plus se limiter à partager des conseils sur des sujets techniques ou purement objectifs. Parfois, des conseils sur la façon de se présenter, de gérer les relations et de surmonter des défis uniques pour atteindre des objectifs personnels et professionnels peuvent grandement aider.

Connexes: L’importance du mentorat féminin dans l’industrie technologique

Retour au sommet

2. Peut écouter sans offrir de conseils non sollicités

Dans son livre, «The Coaching Habit: Say Less, Ask More & Change the Way You Lead Forever», l’auteur Michael Bungay Stanier déclare qu’il appartient aux dirigeants «d’aider à créer l’espace pour que les gens aient ces moments d’apprentissage».

Cela signifie parfois savoir quand arrêter de parler et commencer à écouter.

La capacité de poser les bonnes questions est essentielle.

À partir de là, il est parfois préférable d’écouter et de permettre au mentoré de trouver lui-même la réponse. Lorsque les mentors ont une perle de sagesse pertinente, ils devraient certainement la partager. Mais le mentorat n’est pas une voie à sens unique. C’est un dialogue et une relation qui évoluent avec le temps.

Les conseils non sollicités ont leur heure et leur lieu, mais parfois ils peuvent sembler arrogants ou peu flatteurs. Grâce à une écoute active et à une compréhension de la situation du mentoré, les meilleurs conseils émergeront.

Retour au sommet

3. Peut consacrer du temps à son horaire chargé

Les propriétaires d’entreprise, les cadres et les gestionnaires ont généralement de nombreuses demandes concurrentes pour leur temps. Bien que cela puisse sembler évident, un mentor doit avoir suffisamment de temps pour communiquer régulièrement avec son mentoré.

Même avec les meilleures intentions, certains mentors potentiellement incroyables n’ont tout simplement pas le temps de consacrer à leurs mentorés.

Il est important d’être honnête avec soi-même et de n’engager un mentoré que s’il y a suffisamment de temps disponible.

Sinon, toute l’expérience pourrait être frustrante pour toutes les personnes impliquées. Le mentoré peut être contrarié ou déçu que le mentor ne soit jamais disponible. Et le mentor peut se sentir mal de ne pas donner ce qu’il a promis.

À moins qu’un mentor ne soit pleinement en mesure de s’engager, il devrait probablement éviter de commencer avec un nouveau mentoré.

Connexes: Trouver un mentor – Où chercher et quoi chercher

Retour au sommet

4. Peut faire preuve d’une attitude positive quelle que soit la situationFemme positive avec des ballons

Les mentorés peuvent poser des questions difficiles et parfois personnelles aux mentors. Lorsque les discussions sont de nature sensible, gardez une attitude et une attitude positives.

Dans ces cas, les mentors devraient aider les autres à saisir l’occasion. Ils ne devraient jamais apporter de négativité à la conversation ni réprimer un mentoré.

Dans son livre, «La culture du oui: faire de la positivité et faire confiance à votre avantage concurrentiel», Mikael Kamber dit ce qui suit à propos de la positivité:

«Les émotions positives telles que la joie et l’enthousiasme augmentent l’innovation, l’efficacité et la compétitivité sur le lieu de travail. Une atmosphère positive sur le lieu de travail a un impact positif sur les résultats. C’est une véritable mine d’or. »

Même lorsque le mentor et le mentoré sont en désaccord, une qualité de mentor idéale est la capacité d’apporter une perspective positive et une approche axée sur les solutions.

La critique constructive peut aider les gens à évoluer et à grandir. La négativité pure qui n’est pas attachée à un conseil, une solution ou une question plus profonde, cependant, doit toujours être évitée.

Retour au sommet

5. Désireux d’investir dans les autres

En dehors de remerciements bien mérités, la plupart des mentors n’obtiennent rien en retour. Le mentor investit le temps et l’énergie de ses mentorés de façon désintéressée.

La satisfaction de voir leur mentoré réussir devrait être le seul paiement auquel s’attendent les mentors.

Les mentors de haute qualité vont au-delà des attentes en voyageant pour rendre visite à un mentoré, par exemple. Le temps est un atout, et c’est un gros problème de réserver autant de temps à quelqu’un d’autre.

Passer autant de temps sur une autre personne ne vient pas naturellement à tout le monde, mais des mentors motivés sont prêts à faire le nécessaire pour aider leur mentoré à réussir. Ils sont ravis de rencontrer des mentorés et n’hésitent pas à adopter une approche proactive de la relation.

Connexes: Pourquoi le mentorat est un outil puissant pour les femmes d’affaires

Retour au sommet

6. A le respect de ses collègues

Un mentor doit être bien connecté aux autres membres de sa communauté et aider son mentoré à nouer d’autres relations précieuses.

Un mentor de qualité n’est pas possessif envers son mentoré.

Ils pourraient même constater que le mentoré bénéficie de plusieurs mentors.

De plus, à un moment donné, un mentor peut reconnaître que sa relation de mentor a suivi son cours et remettre entièrement la relation à un autre mentor.

Le respect des collègues n’est pas directement mesurable, mais il peut être vu à travers l’implication et l’influence dans leur entreprise ou leur communauté. Les personnes occupant des postes de direction sont généralement des experts respectés et reconnus dans leurs domaines.

Gardez à l’esprit, cependant, qu’il n’est pas nécessaire d’être dans un rôle de leadership pour être respecté par leurs collègues, alors ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas dans une position de leadership en tant que mentor.

Retour au sommet

7. Peut motiver

J’espère qu’un mentoré est déjà enthousiasmé par son travail ou ses objectifs. Cependant, lorsqu’un mentor est enthousiasmé par ce qu’il fait, la motivation est contagieuse.

Que peut-on alors faire lorsque la motivation du mentoré fait défaut? Dans ces cas, un appel ou une réunion avec leur mentor devrait les revigorer et les recharger pour l’avenir.

La motivation se présente sous plusieurs formes, alors gardez l’œil ouvert.

Certaines personnes sont motivées par des promotions. Certains sont motivés par une augmentation ou un bonus. D’autres sont simplement ravis d’apprendre et de réaliser leur potentiel.

Les mentors de haute qualité reconnaissent ce qui motive les gens qui les entourent et utilisent ces facteurs de motivation pour les faire évoluer.

Les plateaux en cours ou les retards dans l’atteinte d’un objectif peuvent être décourageants. Lorsque cela se produit, un mentor de qualité motive ses mentorés à repousser leurs limites pour atteindre leur meilleur succès potentiel.

Retour au sommet

8. valorise les opinions des autres

La communication est une voie à double sens. Vous devez être ouvert aux opinions, surtout en tant que mentor. Si un mentor est trop résistant aux opinions des autres et n’est pas disposé à se changer, il est peu probable qu’il soit un mentor efficace.

Au-delà des opinions des autres, un mentor devrait rechercher ce que les autres ont à dire et apprendre des opinions diverses qui sont parfois en conflit avec les leurs. C’est ce qui permet la croissance et le changement.

Il faut beaucoup d’humilité pour savoir quand et comment écouter les autres.

Il est également extrêmement difficile d’être ouvert à la critique ou de changer d’opinion enracinée. Mais, face à des preuves convaincantes, les mentors de haute qualité apprécient les opinions extérieures et leur permettent d’influencer les leurs.

Une citation populaire dit que vous êtes la moyenne des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps. Les PDG, les politiciens, les artistes et les chefs d’entreprise les plus performants attribuent souvent une grande partie de leur succès au fait d’avoir une excellente équipe autour d’eux. En écoutant cette équipe, les mentors peuvent donner l’exemple à leurs mentorés.

Retour au sommet

9. donne un exemple stellaire

En parlant de donner l’exemple, les mentors de haute qualité montrent toujours l’exemple. L’hypocrisie n’a pas sa place dans une relation mentor-mentoré. « Faites ce que je dis et pas ce que je fais » n’est pas une stratégie parentale efficace. Cela ne fonctionne pas bien non plus avec les mentorés.

Donner un exemple stellaire n’est pas toujours facile, mais il est important de se rappeler que votre mentoré surveille vos actions afin d’apprendre. Cherchez toujours à vous améliorer et votre mentoré suivra vos pas.

Retour au sommet

10. Tient ses promessesDeux personnes promettant Pinky

Il n’est pas toujours facile de tenir chaque promesse, mais le faire est un signe de caractère admirable. Des mentors de qualité tiennent leurs promesses à leurs mentorés, ainsi qu’à d’autres.

L’intégrité est le fondement du leadership.

Une autre partie du respect des promesses consiste à savoir quand dire non. Il est probable que vous ayez des contraintes de temps. Il n’est pas réaliste de dire oui à chaque demande. Les engagements professionnels, les plans familiaux et votre mentoré devraient être votre objectif principal.

Dire non empêche de faire une promesse non tenue.

Les mentors de qualité tiennent également à être honnêtes et à dire toute la vérité. Vous ne pouvez pas tenir vos promesses tout en étant malhonnête. Ne faites pas de promesses que vous ne pouvez pas tenir.

Retour au sommet

11. Peut fournir des expériences personnelles

Pour être un meilleur mentor, il est essentiel d’avoir des expériences à partager. Les expériences personnelles conduisent à des informations plus précieuses et à des conseils plus efficaces. Avec des années d’expérience professionnelle, les mentors ont généralement d’innombrables histoires et expériences qui peuvent se rapporter à ce à quoi le mentoré fait face à un moment donné.

Bien qu’il ne soit pas toujours amusant de discuter des échecs, l’une des qualités idéales du mentor est sa volonté d’être ouvert avec son mentoré sur les bonnes et les mauvaises expériences personnelles pertinentes.

Retour au sommet

12. Désir sincère d’être un mentor

Certaines entreprises ont des programmes de mentorat dans le cadre desquels les employés seniors doivent encadrer les juniors. De nombreux mentors de haute qualité émergent dans ces situations, mais si quelqu’un n’a pas un désir sincère d’être un mentor, il se prépare à l’échec.

Quand quelqu’un a un désir et une motivation sincères, cela se voit.

Dans un rôle de mentorat, ce désir se traduit par l’enthousiasme et la positivité, qui sont importants pour la relation mentor-mentoré.

Retour au sommet

13. Apprentissage des valeurs

L’apprentissage est une grande partie de la croissance personnelle. Comme pour certaines des autres qualités de mentor ici, l’apprentissage est quelque chose qui motive souvent les mentors de qualité.

Il y a une raison pour laquelle de nombreux enseignants du secondaire, professeurs et entraîneurs se retrouvent dans le rôle d’un mentor. Ces personnes sont déjà attirées par l’enseignement, ce qui tend à être un signe qu’elles valorisent également l’apprentissage.

Le mentor et le mentoré devraient valoriser l’apprentissage s’ils veulent réaliser quelque chose ensemble. Si le mentoré n’est pas intéressé à apprendre, alors le mentor et le mentoré perdent leur temps.

Retour au sommet

14. Enthousiaste au sujet du mentorat

Un mentor doit être enthousiaste à propos du mentorat. S’ils ont déjà une attitude positive et un désir sincère d’être mentor, l’enthousiasme pour le mentorat devrait être évident.

Vous pouvez dire que quelqu’un est enthousiasmé par le mentorat par sa volonté de faire tout son possible pour quelqu’un d’autre. Pour le mentoré, cet enthousiasme devrait susciter l’enthousiasme et conduire à atteindre tout ce qu’il espère accomplir en travaillant avec un mentor.

Retour au sommet

Les qualités de mentor s’amélioreront avec la pratique

Certaines personnes sont des leaders nés, mais d’autres travaillent pour acquérir des compétences en leadership et devenir de meilleurs leaders au fil du temps. Des mentors fantastiques font exactement la même chose. Et pour les qualités de mentor idéales qui ne peuvent pas être enseignées, celles-ci ont tendance à émerger d’elles-mêmes à mesure que l’expérience grandit.

Donc, si vous décidez de travailler avec un mentor ou un mentoré, gardez à l’esprit ces qualités de mentor. N’attendez pas trop longtemps pour commencer, cependant. Personne ne s’améliore en s’asseyant. Et, avec un mentor de haute qualité à leurs côtés, le ciel est la limite.

Auteur de l’article : manuboss