IPTV, Streaming, Dark Web : Europol a démantelé plus de 30 000 sites pirates

Europol a annoncé avoir fermé plus de 30 000 sites pirates parmi lesquels figurent des noms de domaine associés au Streaming, à l’IPTV et à la vente de produits contrefaits et illicites. Ce vaste coup de filet a connu l’implication des autorités répressives de 18 États membres de l’UE dans le cadre d’une enquête conjointe avec Europol, Interpol, mais aussi le centre de coordination des droits de propriété intellectuelle des États-Unis, entre autres.

Dark Web

Produits pharmaceutiques contrefaits, films et séries piratés, diffusion illégale de programmes télévisés, de musque, de logiciels, etc. Europol a mené une opération coup de poing qui a conduit à la saisie de 30 506 noms de domaines sans pour autant en fournir la liste. Les autorités ont également arrêté 3 suspects, saisi 26 000 produits de luxe (vêtements, parfums), 363 litres d’alcool, des produits électroniques destinés à la revente ainsi que de nombreux biens appartenant aux personnes arrêtées. De l’argent a également été saisi : plus de 150 000 € conservés sur plusieurs comptes bancaires et plateformes de paiement en ligne.

Nous ignorons si de gros morceaux font partie des sites mis hors ligne. Un communiqué de l’une des institutions ayant participé aux enquêtes, l’US National Intellectual Property Rights Coordination Center (US NIPR CC), cite trois noms de domaines parmi les milliers saisis. Il s’agit de Lostmoviefinder.com, Istreamitall.com et Lostmoviefound.com, trois site inconnus au bataillon. Impossible d’obtenir des informations sur les autres noms de domaines de la liste.

L’opération ayant abouti à ce démantèlement s’inscrit dans le cade de la campagne In Our Sites qui a été lancée par Europol en 2014. Celle-ci vise à lutter contre le piratage et les réseaux troubles du Dark Web où s’échangent divers produits illicites, volés ou contrefaits. Le but est de parvenir à un web « plus sûr pour les consommateurs ». Dans le même temps, Europol a annoncé avoir démantelé un réseau de blanchiment d’argent. Plusieurs dizaines de personnes liées à plus de 200 « mules financières » ont été arêtées dans le cadre de cette opération.

Auteur de l’article : manuboss

Laisser un commentaire